L’ECOLE

Le groupe classe est au service de la réussite de chacun des élèves et a pour modalité
principale le travail par atelier.
La classe coopérative doit donc organiser et structurer ces activités collectives. Elle se
vit à chaque instant dans le partage des tâches et l’entraide.
L’enfant apprend par lui-même aidé par les autres.
L’évaluation des apprentissages devra permettre aux élèves une réelle appropriation des
outils d’évaluation et une autonomie dans la correction et l’évaluation.

L’apprentissage de la vie sociale, de la solidarité et de la coopération passe par des
outils tels que :

  • Les espaces de parole (le conseil, les temps d’échange de classe…)
  • L’expression : textes libres
  • La communication : le journal, les correspondances
  • Les enfants sont amenés à gérer leurs projets, organiser leur travail, réguler les conflits
    lors des conseils.

L’enseignement se fait selon les programmes de référence de l’enseignement fondamen-
tal 1ère et 2ème année.
Les programmes de 3ème année et suivantes seront mis en place au fur et à mesure des
acquisitions des élèves et en fonction de leur âge.
Sachant que les élèves n’ont jamais été scolarisés, des adaptations locales du pro-
gramme seront nécessaires notamment sur les thèmes du fleuve Niger et la pêche.

Les activités telles que le jardinage et les arts plastiques se déroulent en priorité en Français. D’autre part, il semble plus opportun d’enseigner la lecture et l’écriture en langue Bambara pour un maximum de réussite.

Le matériel et les fournitures scolaires sont conformes aux demandes de l’éducation nationale malienne. De plus, des outils supplémentaires sont élaborés par les enseignants et les apprenants afin de coller à la réalité linguistique et culturelle du milieu. L’ensemble du matériel mis à disposition des enfants restera à l’école, néanmoins chaque trimestre les enfants recevront un classeur collectant les productions.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :